Inauguration de l'Institut de Commerce et de Gestion de Rabat

La Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services de la Région de Rabat-Salé-Kénitra étoffe son offre de services. L'Institut de Commerce et de Gestion de Rabat, nouvellement créé par la chambre, offrira une formation adaptée aux besoins réels des entreprises de la région. La chambre renforce ainsi ses capacités et son positionnement en tant qu’acteur agissant dans le développement local.



La cérémonie d’inauguration de cet institut a eu lieu le 25 février 2019, en présence de M. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l'Industrie, de l'Investissement du Commerce, et de l'Économie Numérique, de Mme Benyaich , Directrice du CRI de Rabat-Salé-Kénitrale , M. Abdellah ABBAD, Président de la Chambre de Commerce, d'Industrie et de Services de la Région de Rabat-Salé-Kénitra, des présidents de conseils élus, M. le Président de la Fédération des CCISM et des présidents de CCIS.

La création de cet institut s’inscrit en droite ligne avec les directives Royales qui incitent à améliorer l'intégration des jeunes sur le marché du travail. Elle vient également en application des dispositions de la convention-cadre pour la dynamisation des CCIS, signée par le ministère de l'Industrie, de l'Investissement, du Commerce et de l'Économie numérique, les chambres et la FCCIS, sous la présidence effective de sa Majesté le Roi Mohammed VI le 2 Avril 2014.

Ce centre de formation professionnelle initiale et continue renforcera la capacité de la Chambre à offrir une formation adaptée aux besoins réels exprimés par les entreprises de la région, en particulier dans les domaines des techniques de marketing commercial, de la gestion financière et comptable, de l’informatique et du commerce électronique en tant que formation initiale. L’offre de formation continue porte sur des domaines variés tels que la communication professionnelle, la qualité, le droit de sociétés, les ressources humaines et d’autres formations proposées par les secteurs publics et privés.

Ce projet a bénéficié d’un financement du Ministère de l'Industrie, de l'Investissement du Commerce, et de l'Économie Numérique de 2,4 MDHs dans le cadre du fonds d’appui pour le financement des projets d’intérêt économique promus par les CCIS.

A cette occasion, M. Elalamy s’est félicité de la création de cet institut qui « représente un outil d’insertion professionnelle performant, au service d’une meilleure intégration des jeunes dans le monde du travail et une réponse concrète aux besoins réelles en compétences des entreprises de la région ».

D’une capacité de 60 à 80 étudiants qui seront encadrés et formés par des professeurs expérimentés, l’ICOGER, constitue la deuxième entité après le centre de perfectionnement technique de Kénitra (CPT), (deux autres centres seront créés à Témara et Khémisset). L’objectif est de contribuer au développement économique de la région en assurant la formation et l’encadrement de jeunes étudiants et employés du secteur privé.

Il est à signaler aussi que dans le cadre des actions menées par le gouvernement marocain pour la dynamisation du partenariat afro marocain, notamment dans le domaine de la formation, la CCIS de rabat-Salé-Kénitra a mis en place des programmes de formation qui répondent aux besoins des ressortissants de chambres consulaires africaines.

Lors de cette cérémonie, des journées portes ouvertes ont été organisées au profit des opérateurs économiques de la région, en vue de mettre en valeur les prestations offertes par la chambre et les projets phares qu'elle gère, notamment, le Centre International d’Arbitrage et de Médiation de Rabat, le Centre de Comptabilité agréé et le Centre de perfectionnement Technique de Kenitra.

En marge de cette cérémonie, trois accords de coopération et de partenariat ont été signés:

Le premier accord entre la Chambre et l’ANAPEC, son objectif est de mettre en œuvre des programmes de formation pour les demandeurs d'emploi au chômage inscrits à l'ANAPEC et les jeunes porteurs de projets, ce qui facilitera leur intégration dans la vie pratique.

Le deuxième accord entre la Chambre et l'Agence Nationale de Lutte contre l'Analphabétisme et qui vise à mettre en œuvre un programme visant à développer et à renforcer les compétences en lecture, écriture et calcul au profit des commerçants et des professionnels, ainsi qu'au développement et au renforcement de leurs capacités professionnelles, pour la technologie moderne et la formation à distance dans le domaine de l'éradication de l'analphabétisme fonctionnel.

Le troisième accord entre la Chambre et le groupe français STEAM dédié aux différentes catégories d'utilisateurs dans différents domaines, notamment la santé, en particulier la stérilisation et la désinfection, y compris dans un premier temps divers métiers (acteurs - cadres - techniciens - pharmaciens ...), et qui sera élargi à d’autres professions de la santé en fonction de besoins spécifiques tels que radiologues, assistants médicaux, infirmièrs de salle d’opération, etc.