Rencontre de M. Moulay Hafid Elalamy avec Mme Nirmala Sitharaman, Ministre d’Etat indienne pour le Commerce et l’Industrie



M. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, a reçu, vendredi 26 mai 2017, à Rabat, Mme Nirmala Sitharaman, Ministre d’Etat indienne pour le Commerce et l’Industrie.

Cette rencontre, qui s’est tenue en marge de la 5ème Commission mixte maroco-indienne, a pour objectif d’examiner les perspectives de coopération économique bilatérale, à la lumière des atouts et du potentiel que recèlent les deux pays.

A cette occasion, les deux ministres se sont félicités de l’évolution qui a marqué ces dernières années les relations maroco-indiennes rehaussées par la visite historique de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, en Inde, en octobre 2015, pour prendre part aux travaux du 3ème Sommet du Forum Inde-Afrique, et qui a offert l’opportunité pour les deux pays de prendre la mesure de l’excellence des liens qui les unissent.

Les deux parties s’accordent, par ailleurs, sur l’importance de raffermir davantage le partenariat économique en inscrivant la dynamisation des échanges commerciaux et la promotion de l’investissement au cœur des actions de coopération futures.

A cet égard, M. El Alamy a précisé que « seule une coopération Sud-Sud renforcée porteuse de partenariats responsables et solidaires et facilitant les transferts de technologie dans le cadre d’une logique proactive soucieuse de création d’emplois durables, de richesses et de valeur partagée, est à même d’exploiter le plein potentiel du partenariat maroco-indien ».

Pour sa part, Mme Nirmala Sitharaman a souligné que cette rencontre illustre la profondeur et la qualité des relations bilatérales fondées sur un partenariat solide et pérenne, à la faveur de la volonté commune de consolider les relations multidimensionnelles existant entre les deux pays.

La rencontre a été l’occasion, par ailleurs, d’échanger sur de nombreuses questions d’intérêt commun et d’examiner, en particulier, les mesures à mettre en œuvre en vue de dynamiser davantage le partenariat d’affaires.

A ce sujet, et s’agissant des investissements directs indiens au Maroc, il y’a lieu de préciser qu’ils concernent des secteurs aussi diversifiés que l’industrie chimique, la production de carrosseries, l’offshoring, l’hôtellerie, et l’industrie pharmaceutique. Ils présentent un potentiel certain de complémentarité et de compétitivité partagée qui servirait les intérêts mutuels des deux pays.

A propos des échanges entre le Maroc et l’Inde:
- Les échanges commerciaux ont évolué en moyenne de -3,5% durant la période 2011-2016, passant d’un peu plus de 2 milliards $ en 2011 à 1,4 milliards $ en 2016.
- Les exportations marocaines vers l’Inde ont décéléré en moyenne de 7,12% entre 2011 et 2016, en s’établissant à 756 millions $ en 2016, contre 1,5 milliards $ en 2011.
- Les importations marocaines en provenance de l’Inde ont crû de près de 9% en moyenne durant ladite période, passant de 596 millions $ en 2011 à 631 millions $ lors de l’année écoulée.
- IDE indiens au Maroc : leur volume a connu une baisse régulière depuis 2011, passant de 42 millions $ lors de ladite année à 18,7 millions $ en 2015, soit une part de près de 0,5% des IDE drainés par le Maroc.