Promotion de la qualité



    Promotion de la qualité

    Semaine nationale

    La Semaine Nationale de la Qualité est un événement national de communication sur la qualité, destiné à sensibiliser les opérateurs économiques à l’importance du management de la qualité dans un contexte marqué par la mondialisation des échanges et une concurrence exacerbée.

    Cette rencontre est organisée chaque année par le Ministère en collaboration avec l’Union Marocaine pour la Qualité (UMAQ) et les organismes partenaires.

    Dans plusieurs villes du Royaume sont proposés des séminaires et des tables rondes sur le thème de la qualité, des visites d’entreprises, des expositions et des stands.

    Des chefs d’entreprises sont invités à témoigner de leurs expériences dans la mise en place des systèmes qualité au sein de leurs sociétés. La journée du lancement de cet événement est marquée par un forum international et des ateliers de formation dans le domaine de la qualité.


    Prix national de la qualité

    Le Prix National de la Qualité, organisé chaque année par l’Union Marocaine pour la Qualité (UMAQ) en collaboration avec les partenaires concernés, a été institué par le Ministère pour récompenser dans chaque catégorie les entreprises qui se sont distinguées par la mise en place d’une démarche qualité exemplaire et remettre aux organismes méritants des attestations d’encouragement ou de reconnaissance.

    Le Prix National de la Qualité s’adresse à toutes les entreprises quels que soient leur secteur d’activité et leur taille. Il leur offre un moyen d’auto-évaluation de leurs performances en matière de qualité et d’identification de leurs axes de progrès. Il constitue aussi pour les organismes de promotion de la qualité un outil pour inciter les entreprises à adopter des démarches qualité et ainsi renforcer leur compétitivité.

    La procédure d’attribution des prix comprend les étapes suivantes:

    • Soumission des demandes de candidature ;
    • Transmission par le Secrétariat du Prix National de la Qualité des dossiers de candidature aux entreprises postulantes ;
    • Dépôt des dossiers au Secrétariat en 3 exemplaires, dont 2 doivent être anonymes (sans mention du nom ni du sigle de l'entreprise) ;
    • Evaluation des dossiers, puis sélection des candidats qui recevront une visite d’évaluation ;
    • Visites d’évaluation des entreprises sélectionnées ;
    • Réunion du jury et désignation des lauréats ;
    • Cérémonie de remise des trophées.

    Le référentiel du prix est construit autour de critères relatifs au management de la qualité : une grille d’évaluation permet de mesurer la performance des entreprises candidates en matière de qualité et les progrès accomplis.

    Pour accéder au guide de candidature de l'édition 2016 du Prix National de la Qualité, cliquez ici.

    Promotion de la sécurité

    Prix national de la Sécurité au travail

    Le Prix National de la Sécurité au travail est un moyen d'auto-évaluation des performances des entreprises en matière de sécurité et d'identification des axes de progrès.

    C’est aussi un outil qui, en encourageant l’adoption de démarches sécurité, incite les entreprises à protéger leur personnel et ainsi à renforcer leur compétitivité.

    Le prix Sécurité est basé sur les axes de management de la Santé et de la Sécurité au Travail (SST). Une grille d'évaluation permet de mesurer la performance SST des entreprises.

    Le Prix National de la Sécurité est ouvert aux PME-PMI (CA ≤ 175 millions DH) et aux grandes entreprises industrielles (CA > 175 millions DH) Dans chaque catégorie une société est primée. Les lauréats ont le droit d’apposer le logo de ce prix sur leurs documents promotionnels et administratifs.

    Pour accéder au guide de candidature de l'édition 2016 du Prix National de la Sécurité, cliquez ici



    CSNCA (Conseil Supérieur de Normalisation, de la Certification, de l’Accréditation et de la Promotion de la Qualité)

    Présentation

    Le Conseil Supérieur de Normalisation, de Certification et d’Accréditation (CSNCA) a été créé par la loi n° 12-06 relative à la normalisation, à la certification et à l’accréditation, promulguée le 11 février 2010.

    En sus de la normalisation, la nouvelle loi élargit le champ d’action du CSNCA à la certification, à l’accréditation et à la promotion de la qualité.

    Une autre nouveauté de la réforme de la réglementation concerne la composition même du conseil : outre les pouvoirs publics, le CSNCA comprend des membres représentant le secteur privé, la société civile et les organisations syndicales.

    Cette diversité dans sa composition permet d’associer davantage le secteur privé et les partenaires dans la définition de la stratégie nationale relative à la normalisation, à la certification, à l’accréditation et à la promotion de la qualité, et de les impliquer dans sa mise en œuvre.


    Missions

    Le CSNCA a été mis en place afin d’assister le gouvernement dans la définition de la politique nationale en matière de normalisation, de certification, d’accréditation et de promotion de la qualité. Il est également chargé de donner son avis au gouvernement sur toute question concernant les domaines précités.


    Organisation

    Le CSNCA, placé sous la présidence du chef du gouvernement, se compose de représentants des départements ministériels concernés, de la CGEM, des fédérations et des chambres professionnelles intéressées, ainsi que de représentants des syndicats des salariés, des associations de consommateurs, des établissements de la recherche scientifique et de la formation, des laboratoires et des centres techniques, des associations professionnelles et des organismes de certification, de vérification et de contrôle.

    Le fonctionnement du CSNCA est régi par un règlement intérieur qui définit les organes de préparation et de suivi de ses activités. Le CSNCA, dont le secrétariat est assuré par le Ministère, s’appuie sur quatre commissions spécialisées dans la réalisation de ses activités : la Commission de la Normalisation, la Commission de la Certification, la Commission de l’Accréditation et la Commission de la Promotion de la Qualité.

    Chaque commission, présidée par un membre du CSNCA élu à la majorité absolue, est composée de membres permanents. Elle se réunit chaque fois que cela est nécessaire pour examiner toute question soumise par le CSNCA et en retour transmettre un rapport d’activité comprenant ses résultats et ses recommandations. Le CSNCA est doté d’un Bureau du Conseil, dont le président est désigné par le chef du gouvernement et dont les membres sont les présidents des commissions spécialisées. Il est chargé de :

    • Coordonner et mettre en cohérence les actions et les recommandations du CSNSA ;
    • Superviser le suivi des actions engagées par le CSNSA ;
    • Elaborer le rapport annuel sur les activités du CSNCA ;
    • Examiner les questions relatives aux activités et aux missions du CSNCA.

    Structure du CSNCA


    Activités

    Le CSNCA a débuté ses travaux en juin 2012. L’une de ses premières actions a consisté en un bilan de la normalisation, de la certification, de l’accréditation et de la qualité au niveau national, sur la base des actions des différents opérateurs économiques et des statistiques disponibles.

    Les travaux des différentes commissions ont permis d’établir une feuille de route qui définit les différents axes stratégiques de développement de ces activités.

    Le CSNCA a également adopté un ensemble de résolutions en faveur du développement des activités de la normalisation, de la certification, de l’accréditation et de la promotion de la qualité. Ces résolutions concernent notamment l’application des normes marocaines dans les marchés publics, et la référence à ces normes nationales dans la réglementation et la promotion de la qualité. Il a enfin préparé un projet de charte nationale de la qualité sur la base de l’ensemble de ses recommandations, en vue de renforcer l’engagement des secteurs public et privé dans la promotion de la qualité.