L'équipementier coréen "Hands" lance les travaux de sa nouvelle usine à Tanger

Les filières de l’automobile s’enrichissent d’un nouveau métier : le coréen Hands lance la construction de son usine de production de jantes en aluminium, à Tanger
Un investissement de 4,33 milliards de dirhams
Et 1.300 emplois à créer

L’équipementier coréen, Hands, a lancé, ce mardi 10 avril, les travaux de sa nouvelle usine, à Tanger, spécialisée dans la production de jantes en aluminium. La cérémonie a eu lieu en présence de MM. Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Seung Hyun Chang, Président de Hands Corporation et Fouad Brini, Président du Conseil de Surveillance de TMSA.



L’unité de production nécessite un investissement de 4,33 milliards de dirhams et permettra la création de 1.300 emplois. Implantée à Tanger Automotive City, sur une superficie de 23 Ha, l’usine de Hands produira des jantes en aluminium avec une capacité de 8 millions d’unités par an, destinées principalement à l’export.

« Un acteur majeur de la fabrication de jantes en aluminium lance une activité pionnière au Maroc », a souligné Moulay Hafid Elalamy en ajoutant que « Hands introduit de nouveaux procédés de production à haute valeur ajoutée et opère ainsi une intégration poussée de la chaine de valeur de l’automobile ».

Le Groupe dispose de 6 usines de production d’une capacité de 13,5 millions d’unités par an et d’un Centre de R&D établis en Corée et en Chine. Il fournit les principaux constructeurs automobiles dont Hyundai Motors, Renault, Ford et Volkswagen et réalise, en 2016, avec ses 2.360 employés, un chiffre d’affaires de 542 millions d’euros.

Pour rappel, le projet de Hands compte parmi les 29 investissements lancés dans l’automobile, en décembre dernier, sous la présidence effective de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Dieu L’assiste. D’un montant global de 13,78 milliards de dhs, ces investissements créent 11.568 nouveaux emplois directs dans le secteur.

L’industrie automobile qui change de dimension et se positionne sur des technologies nouvelles et des activités à forte valeur ajoutée, occupe le premier poste d’exportation du Royaume avec 70 milliards de dhs de chiffre d’affaires à l’export en 2017 (44,5% des exportations industrielles) et emploie 130.000 personnes. .

Revue de presse