Réunion de travail entre Madame la Secrétaire d’Etat et Dr. Girma Amente, Ministre des Entreprises Publiques de la République fédérale démocratique d'Éthiopie

Madame Rakiya EDDARHEM, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique, Chargée du Commerce Extérieur a reçu au siège de son Département, le mardi 16 janvier 2018, S.E.Dr. Girma Amente, Ministre des Entreprises Publiques de la République Fédérale Démocratique d'Éthiopie.



L’entretien a porté sur l’état des lieux des relations commerciales bilatérales et les voies et moyens susceptibles de développer les flux des échanges commerciaux et le partenariat économique entre le Royaume du Maroc et la République Fédérale Démocratique d'Éthiopie.

Madame la Secrétaire d’Etat a souligné l’intérêt particulier que le Maroc accorde, sous la conduite éclairée de Sa Majesté le Roi Mohamed VI, que Dieu l’assiste, au renforcement de la coopération sud-sud avec les pays frères africains en général et au partenariat économique et commercial avec l’Ethiopie en particulier.

Au niveau des relations commerciales, Madame la Secrétaire d'Etat a souligné que les échanges commerciaux entre le Maroc et l’Ethiopie sont en constante progression et se sont chiffrés à près de 758 millions de dhs. Les exportations ont atteint près de 754 millions de dhs dont 98,8% sont constituées d’engrais, plaçant le Maroc comme premier fournisseur de l’Ethiopie de ces produits.

Elle a également rappelé, au niveau promotionnel, que l’année 2017 a été marquée par la tenue des Forum d’affaires Maroc-Ethiopie et de la participation marocaine à la 10ème Foire Commerciale de l’Ethiopie. Ces actions promotionnelles témoignent de la volonté et de la détermination des opérateurs marocains et éthiopiens à explorer les opportunités existantes de part et d’autre.

Toutefois, elle a souligné que les relations commerciales maroco-ethiopiennes restent en deçà des opportunités offertes de part et d’autres, d’où la nécessité d’insuffler un nouvel élan au commerce bilatéral et aux flux des investissements pour les hisser au niveau de l’excellence des relations d’amitié et de fraternité établies entre les deux pays.